Facebook Gplus LinkedIn E-mail RSS
magnify

La bursite

La bursite est l’inflammation d’une bourse. Cette dernière est un coussin, rempli de liquide synovial, qui permet de réduire la friction entre deux surfaces, par exemple entre un os et un tendon. Pour reproduire cette fonction, prenons un petit ballon gonflable à l’intérieur duquel on introduit une cuillère à thé d’eau. Après l’avoir attaché, si on tient le ballon entre nos deux mains, on observe qu’il est facile de faire glisser les parois une sur l’autre. Ce ballon agit précisément comme une bourse.

Dans le corps humain, on en retrouve plusieurs (150). Si elles peuvent faire l’objet d’une infection, les dommages les plus courants proviennent d’une friction accrue (ex. hypertonie musculaire), de  mouvements répétitifs ou d’un traumatisme direct. Un dommage provoquera une réaction inflammatoire afin de protéger le tissu et d’en amorcer la guérison. D’où l’appellation bursite, le suffixe « ite » faisant spécifiquement référence à l’inflammation.

Les bursites les plus fréquentes se situent au niveau:

- de l’épaule (ex. bursite subracromiale, bursite subdeltoïdienne);

- du coude (ex. bursite olécranienne);

- de la hanche (ex. bursite trochantérienne, bursite ischiatique);

- du genou (ex. bursite pré-patellaire);

- de la cheville (ex. bursite rétro-achilléenne).

La bursite entraîne souvent un gonflement (extra-articulaire). La douleur est localisée et s’aggrave pendant et après l’activité. La bursite guérit communément en mettant au repos l’articulation ou le membre impliqué. La réduction progressive de l’inflammation devrait s’effectuer rapidement, une amélioration devrait être visible au quotidien. À noter qu’une ponction n’améliore généralement pas la situation.

En absence du signe d’infection (ex. fièvre, chaleur localisée), la persistance ou la récurrence d’une bursite signale fréquemment la présence d’une subluxation vertébrale ou d’une dysfonction pelvienne. L’effet de celle-ci sur la tonicité des muscles peut provoquer l’augmentation de la friction en cause dans le développement de la bursite. Il est alors préférable de consulter son chiropraticien afin d’identifier et de contrôler le mécanisme sous-jacent.

♦ Document rédigé et publication autorisée par le groupe  

Edit